en  fr  de
oooo
  1. Accueil
  2.  > 
    Actualités

Actualités

Atelier du projet «Développer la conscience linguistique dans les matières scolaires» (Graz, Autriche, 16-17 novembre 2017) : rapport d’atelier

mercredi 20 décembre 2017

L'atelier du projet «Développer la conscience linguistique dans les matières scolaires» a eu lieu à Graz les 16 et 17 novembre 2017. C’est un des moments clés du projet et les attentes des résultats étaient importantes, tant du point de vue de l'équipe du projet que des participants. L’atelier était composé d’enseignants de divers horizons. Son objectif étant d’encourager la coopération entre les enseignants et d’autres experts ; il était composé d’enseignants disciplinaires, d’enseignants de langue et de formateurs d’enseignants.

Trente-huit experts de 34 pays différents ont participé à cet évènement, deux d'entre eux venant même du Canada. En préalable à cet atelier, les participants avaient été invités à préparer une séance disciplinaire pour une classe de 12/13 ans accueillant des élèves allophones. Ce travail préparatoire a permis aux participants de commencer à réfléchir au sujet principal de l'atelier : quel étayage mettre en place pour des élèves ayant un faible niveau de langue de scolarisation ?

Durant ces deux journées de travail, deux ateliers de groupe ont eu lieu. Il s’agissait tout d’abord de préparer un projet de séance disciplinaire affichant des objectifs de contenus et des objectifs langagiers clairement explicités. Les participants ont ensuite donné des exemples concrets des procédures d’étayage pour les élèves faibles en langue, tout en indiquant quels objectifs langagiers pourraient être assignés à des élèves de niveaux différents (par ex. de niveau A2 ou B1 du CECR). L’atelier s’est limité à un petit nombre de méthodes en raison des contraintes temporelles. Toutes les possibilités de soutien et de développement de la langue de scolarisation n’ont donc pas été explorées.

Chaque groupe a fait preuve d’une forte implication et les discussions ont été riches et fructueuses. L’atelier a également été l’occasion de travailler en réseau et de développer de nouvelles idées, en vue d’augmenter la conscience du rôle du langage dans la construction de connaissances disciplinaires. La prochaine étape sera la réunion de réseau prévue en octobre 2018, durant laquelle les résultats et les projets pilotes de séquence ou séance seront discutés et approfondis

 

L'équipe du projet :
Marita Härmälä (coordinatrice du projet), Artashes Barkhanajyan, Jérôme Béliard, Eli Moe


 

L'atelier du projet «Développer la conscience linguistique dans les matières scolaires» a eu lieu à Graz les 16 et 17 novembre 2017. C’est un des moments clés du projet et les attentes des résultats étaient importantes, tant du point de vue de l'équipe du projet que des participants. L’atelier était composé d’enseignants de divers horizons. Son objectif étant d’encourager la coopération entre les enseignants et d’autres experts ; il était composé d’enseignants disciplinaires, d’enseignants de langue et de formateurs d’enseignants.

Trente-huit experts de 34 pays différents ont participé à cet évènement, deux d'entre eux venant même du Canada. En préalable à cet atelier, les participants avaient été invités à préparer une séance disciplinaire pour une classe de 12/13 ans accueillant des élèves allophones. Ce travail préparatoire a permis aux participants de commencer à réfléchir au sujet principal de l'atelier : quel étayage mettre en place pour des élèves ayant un faible niveau de langue de scolarisation ?

Durant ces deux journées de travail, deux ateliers de groupe ont eu lieu. Il s’agissait tout d’abord de préparer un projet de séance disciplinaire affichant des objectifs de contenus et des objectifs langagiers clairement explicités. Les participants ont ensuite donné des exemples concrets des procédures d’étayage pour les élèves faibles en langue, tout en indiquant quels objectifs langagiers pourraient être assignés à des élèves de niveaux différents (par ex. de niveau A2 ou B1 du CECR). L’atelier s’est limité à un petit nombre de méthodes en raison des contraintes temporelles. Toutes les possibilités de soutien et de développement de la langue de scolarisation n’ont donc pas été explorées.

Chaque groupe a fait preuve d’une forte implication et les discussions ont été riches et fructueuses. L’atelier a également été l’occasion de travailler en réseau et de développer de nouvelles idées, en vue d’augmenter la conscience du rôle du langage dans la construction de connaissances disciplinaires. La prochaine étape sera la réunion de réseau prévue en octobre 2018, durant laquelle les résultats et les projets pilotes de séquence ou séance seront discutés et approfondis

  • Site web du projet «Développer la conscience linguistique dans les matières scolaires» : français - anglais

 

L'équipe du projet :
Marita Härmälä (coordinatrice du projet), Artashes Barkhanajyan, Jérôme Béliard, Eli Moe


Print

Number of views (1908)/Comments (0)

Please login or register to post comments.

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

RSS feed

Please add the following URL to your RSS reader in order to receive all news from the ECML:

//www.ecml.at/News3/TabId/643/ctl/rss/mid/2666/Default.aspx

  porno hikaye
Here you can view all news and RSS feeds from the ECML.