en  fr  de
  1. Accueil
  2.  > 
    Programme
  3.  > 
    Programme 2016-2019
  4.  > 
    language in subjects
  5.  > 
    Étape 1 : planifier
  6.  > 
    3. Découvrir les outils
  7.  > 
    Tool 1: Subject Specific Language Descriptors

Développer la conscience linguistique dans les matières scolaires

Outil 1  -  Outil 2  -  Outil 3  -  Outil 4  -  Outil 5

Outil 1 : descripteurs linguistiques disciplinaires

Les descripteurs linguistiques indiquent ce que les apprenants peuvent faire au plan langagier à différents niveaux de compétence. Ils donnent des exemples de ce que les élèves, à différents niveaux de maîtrise de la langue, sont capables de comprendre quand ils écoutent et lisent, et de ce qu'ils sont capables de produire en parlant et en écrivant. Les enseignants devront adapter les descripteurs à leurs besoins particuliers pour les utiliser avec des disciplines, des thématiques et des groupes d'élèves spécifiques.

Pour en savoir plus

Que signifient les niveaux A1, A2, B1, B2, C1, C2 ?

Le Cadre européen commun pour les langues a décrit le développement des langues en 6 niveaux différents. Les utilisateurs de base (A1 et A2) se concentrent sur les apprentissages fondamentaux , la langue quotidienne, qui permet de « se débrouiller » dans une nouvelle communauté linguistique, tandis que les utilisateurs indépendants (B1 et B2) disposent d’une compétence langagière qui leur permet de suivre de manière indépendante dans les contextes éducatifs et d’utiliser la langue comme moyen pour apprendre plus. Les utilisateurs avancées (C1 et C2) sont capables d’utiliser la langue cible sans effort et de manière cohérente et efficace dans u1n cadre professionnel (voir les niveaux communs de compétences, Échelle globale, tableau 1).

 

Comment les descripteurs de contenu généraux peuvent-ils être adaptés en fonction de la discipline et du sujet ?

Que signifie, par exemple, "décrire" ou "comprendre des informations factuelles et des explications" ?

Exemple 1

Les descripteurs d'histoire / mathématiques www.ecml.at/languagedescriptors) illustrent de quelle manière les élèves de différents niveaux de maîtrise de la langue peuvent décrire :
 

B2

Peut transmettre des informations et décrire des événements, des observations et des processus. Peut décrire en détail comment il/elle pense procéder pour accomplir une tâche peut faire des descriptions claires et détaillées d’évènements, d’observations et de processus Peut décrire une représentation visuelle (un graphique, une figure, un tableau, un dessin etc) en soulignant à la fois des caractéristiques importantes et des détails significatifs.

B1

Peut transmettre des informations et décrire brièvement des événements, des observations et des processus. Peut décrire de manière simple comment il / elle pense procéder pour accomplir une tâche une tâche de manière simple. Peut brièvement décrire une représentation visuelle (un graphique, une figure, un tableau, un dessin, etc.) en soulignant des caractéristiques importantes.

A2

Peut décrire des événements ou des activités par une simple liste de points.


La capacité des élèves à décrire dépend, entre autres choses, de leurs antécédents linguistiques et de leur âge. Certains élèves, tels que les élèves migrants nouvellement arrivés, peuvent avoir un niveau de langue inférieur à celui des élèves moyens. De la même manière, les jeunes élèves se trouvent à un niveau inférieur à celui des élèves plus âgés.

Pour en savoir plus

Exemple 2

Comprendre des informations factuelles et des explications

Les descripteurs d'histoire / mathématiques montrent comment les élèves, à différents niveaux de maîtrise de la langue, sont capables de comprendre des informations et des explications factuelles :

B2

Peut comprendre en détail des textes factuels sur un large éventail de sujets à la fois abstraits et concrets dans les matériaux d’enseignement.

B1

Peut identifier les principales conclusions d’un texte argumentatif clairement articulé dans des matériaux d’enseignement. Peut déduire le sens des mots et des phrases d’un contexte où le sujet est familier. Peut comprendre les points essentiels de textes factuels simples, s’ils suivent une structure claire et si le sujet est familier (par exemple l’age de pierre, la Révolution française, les textes mathématiques).

A2

Peut comprendre les informations les plus importantes dans des supports textes scolaires factuels, simples et courts sur des sujets familiers.

 
L'enseignant doit savoir que certains élèves peuvent avoir des difficultés à lire les manuels scolaires et autres supports pédagogiques si le contenu est assez abstrait et si la langue contient des mots et des phrases spécifiques à la matière. Pour aider les élèves, l’enseignant peut essayer de clarifier le texte et les nouveaux concepts, en utilisant par exemple la L1 de l’élève ou une autre langue connue de l’élève.

Vers la pratique :

Voici un moyen simple de la manière dont les enjeux langagiers d’un cours d’éducation physiques peuvent être intégrés aux objectifs disciplinaires. L’exemple illustre ce qu’un élève au niveau de base devrait être capable de comprendre en voyant ce panneau.

Objectifs de connaissance :

Les apprenants devraient pouvoir

  • tenir compte des risques potentiels dans les cours d'éducation physique et s'efforcer d'agir de manière sûre et appropriée.

Objectifs linguistiques :

Les apprenants devraient pouvoir

  • comprendre les informations les plus importantes figurant dans les supports pédagogiques courts, simples et factuels sur des sujets familiers (A2).

Pourquoi utiliser des descripteurs langagiers disciplinaires ?

Pour développer leurs connaissances et développer leurs compétences, les élèves ont besoin de la langue. Dans de nombreux pays, les objectifs des programmes des matières scolaires comprennent à la fois des connaissances et des objectifs linguistiques. En effet, de bonnes compétences linguistiques facilitent l'apprentissage. Si les élèves sont capables de parler / écrire sur ce sur quoi ils travaillent, ils comprennent, apprennent et se souviennent davantage.

Pour en savoir plus