en  fr  de
  1. Accueil
  2.  > 
    Programme
  3.  > 
    Groupes de réflexion

Groupes de réflexion au sein du 5e programme à moyen terme du CELV « Les langues au cœur des apprentissages »

Le 5e programme à moyen terme du CELV s’articule autour de deux volets principaux de travail, développement et médiation, le volet développement comprenant à la fois les projets du CELV et les nouveaux groupes de réflexion du Centre. 

Pourquoi des groupes de réflexion ? 

Le but des nouveaux groupes de réflexion du CELV est de créer un réseau d’expertise, dans les Etats membres du CELV et au-delà, qui puisse conseiller le secrétariat du CELV quant à la manière d’aborder les priorités suivantes en matière d’éducation aux langues :

  • Approches globales de la/des langues de scolarisation (septembre 2016)
  • Apprentissage des langues dès le plus jeune âge (décembre 2016)
  • Parcours d’apprentissage / Apprentissage autonome (2017, date à confirmer)

Comment les groupes de réflexion fonctionnent-ils ?

Dans le processus de réflexion, la première étape est d’élaborer un questionnaire en ligne pour chacun des thèmes. Celui-ci est ensuite diffusé le plus largement possible, afin de fournir une image de l’état actuel des lieux, révélant à la fois des exemples de réussites et les défis rencontrés. La deuxième étape comprend une première analyse des résultats du questionnaire et la sélection de 15 à 20 des répondants pour former le groupe de réflexion à proprement parler. Une date est alors fixée pour que le groupe se réunisse à Graz. Les experts sont chargés de formuler des recommandations concrètes pour le secrétariat du CELV quant à la manière dont le Centre pourrait utiliser au mieux ses ressources et sa structure en vue d’aborder le sujet pour la période restante du 5e programme à moyen terme 2016-2019. 

Quels en sont les avantages ? 

Outre la possibilité novatrice et flexible de répondre aux besoins dans lesdits domaines, les groupes de réflexion permettent également au CELV d’impliquer davantage de parties prenantes dans les discussions. Il n’existe pas de résultats fixes prédéterminés : ceux-ci pourront prendre la forme d’un nouveau projet ou d’une série d’événements, voire de quelque chose de totalement différent. 

Rapport

Le Professeur David Little, membre émérite du Trinity College de Dublin, a aimablement rédigé un rapport relatif aux thèmes qui ont fait l’objet des deux premiers groupes de réflexion, téléchargeable ici.

Où en sommes-nous actuellement et où voulons-nous aller ? 

Approches globales des langues de scolarisation

  • Un nouveau domaine thématique consacré à la/aux langue(s) de scolarisation a été créé sur le site web du CELV. Ce site sera régulièrement mis à jour. 
  • L’équipe du nouveau projet d’une durée de 2 ans a été choisie. Les membres sont :
    Rebecca Dahm, France, coordinatrice
    Selin Öndül, Suisse
    Nermina Wikström, Suède
    Katri Kuukka, Finlande
  • Le projet comportera également des partenaires associés (détails à suivre).
  • Le CELV a l’intention d’élaborer un nouveau module relatif à la coopération à l’échelle de l’établissement scolaire en matière de langue(s) de scolarisation est prévue ; au sein de l’activité de formation et de conseil du Centre intitulée « Valoriser les classes multilingues », le module visera à élargir ceux déjà existants proposés dans de cadre de l’initiative conjointe du CELV et de l’Union européenne; il pourrait être  disponible à partir de 2019.

Apprentissage des langues dès le plus jeune âge

Un autre nouveau projet de 2 ans a été approuvé et l'équipe sélectionnée.

Les membres de l’équipe sont:

Flore Schank, (Luxembourg), coordinatrice

Déirdre Kirwan, Irlande

Dana Musilova, République tchèque

Jakob Patekar, Croatie

Ingeborg Birnie, Royaume Uni

Les objectifs et les réalisations attendues sont notamment les suivants :

Objectifs :

  • créer une communauté d’apprentissage professionnelle basée sur des ressources du CELV adaptées au secteur primaire, en mettant l’accent sur la formation initiale et continue et le perfectionnement des enseignants
  • assurer la continuité en termes de perfectionnement des enseignants, du pré-primaire au primaire puis au secondaire
  • favoriser l’approche globale

Réalisations attendues :

Un portail en ligne comportant

  •  des outils pour la formation initiale et continue des enseignants en pré-primaire et primaire focalisent sur des thèmes comme, par exemple :
    • développer une approche réflexive de l’enseignement
    • travailler avec des classes multilingues
    • découvrir leur propre plurilinguisme et leurs attitudes face aux ressources plurilingues de leurs étudiants (plurilingues émergents)
    • apprendre comment développer les littératies dans différentes langues; 
    • observer et documenter les progrès d’apprentissage des enfants
    • reconsidérer les moyens d’évaluer les enfants
  • des exemples de pratiques de classes multilingues, notamment des vidéos de formation destinées aux enseignants illustrant des situations en classe et comportant des lignes directrices. 
        

Ce sont des activités du Centre européen pour les langues vivantes dans le cadre de son programme 2016-2019 "Les langues au cœur des apprentissages".

Vers la page web du programme

Groupe de réflexion: Parcours d’apprentissage des langues

Partagez vos points de vue et vos expériences en répondant à l’enquête en ligne http://pathwaysthinktank.questionpro.com ) et vous serez peut-être retenu(e) pour participer à la réunion du groupe de réflexion en janvier 2018.
En savoir plus

L’objectif du groupe de réflexion est de rassembler des experts linguistiques de toute l’Europe et au-delà (par exemple, les enseignants, les formateurs d’enseignants, les inspecteurs, les concepteurs de programmes d’études, les parents, les décideurs en matière de langues ...) pour discuter des parcours d’apprentissage des langues dans les écoles mais hors de cadres d’apprentissage formels. Le groupe de réflexion examinera ce qui se fait déjà, quels sont les outils existants et ce qu’il reste à faire pour répondre aux besoins individuels des différents apprenants. Dans le contexte spécifique de l’apprentissage des langues, les aspects suivants seront discutés :

  • L’apprentissage autonome par le biais de l’auto-réflexion et de l’auto-évaluation (y compris le rôle du Portfolio européen des langues)
  • Reconnaissance des acquis; valorisation, réutilisation et expansion des répertoires linguistiques existants des apprenants dans le cadre du processus d’apprentissage des langues
  • Le rôle de l’évaluation formative
  • Le rôle de l’apprentissage interculturel dans l’éducation pour la démocratie et la citoyenneté
  • La continuité de l’apprentissage en termes de contenu d’apprentissage, de méthode d’apprentissage, de rythme d’apprentissage et de sensibilisation à l’apprentissage des langues à différents stades du processus éducatif
  • La disponibilité et la diversité des expériences d’apprentissage des langues (voir les lignes directrices du curriculum) dans les écoles tout comme hors du cadre éducatif
  • Valoriser les langues et l’apprentissage des langues

Dans le cadre de l’approche plurilingue, un concept clé du Conseil de l’Europe, le groupe de réflexion tiendra compte des langues de scolarisation, mais mettra surtout l’accent sur les parcours favorisant la reconnaissance et l’apprentissage des langues étrangères, classiques, familiales et patrimoniales. Le rôle du groupe de réflexion sera d’émettre des recommandations quant à la façon dont le CELV pourrait réaliser les idées évoquées lors de la réunion. Cela pourrait prendre des formes variées, telles qu’un colloque basé sur les conclusions du groupe de réflexion ou un site Web spécifiquement dédié aux questions évoquées afin de diffuser des ressources et des informations en rapport.

PATHWAYS ET PARCOURS

Les termes de « learning pathways » et « parcours d’apprentissage » ne sont pas utilisés exactement de la même manière. « Learning pathways » a tendance à se référer aux moyens d’accéder à l’apprentissage, aux choix proposés, à la continuité entre différents domaines de l’éducation et de l’apprentissage. « Parcours d’apprentissage » comprend certains de ces concepts, mais explore également les processus d’apprentissage. Cependant, dans le cadre du travail du Conseil de l’Europe, l’apprenant est un acteur social qui se situe au cœur du processus d’apprentissage. Le rôle de l’école et d’autres organismes éducatifs est de permettre aux apprenants de devenir indépendants et de les aider à atteindre leurs propres objectifs d’apprentissage. Par conséquent, aux fins de ce groupe de réflexion, nous souhaitons pouvoir combiner tous ces aspects.

Le but ultime des parcours d’apprentissage est de responsabiliser l’apprenant en tant que personne et en tant que citoyen.

Groupe de réflexion : Approches globales des langues de scolarisation

Le questionnaire en ligne a recueilli un total de 107 réponses complètes émanant de 33 pays, dont 7 pays non membres du CELV. Près de 20 % des répondants étaient des formateurs d’enseignants, suivis de près par les chercheurs universitaires (18%). Le plus encourageant a été de constater que, outre ces deux principaux groupes cibles du CELV, des réponses ont émané de parents, de professeurs de langues, d’enseignants de disciplines non linguistiques ainsi que de chefs d’établissement. Ceci conforte le CELV dans sa décision de mettre l’accent de ce groupe de réflexion non seulement sur la/les langue(s) de scolarisation, mais plus spécifiquement sur les approches scolaires globales. En outre, les enseignants ayant répondu représentaient tous les secteurs, du pré-primaire au secondaire supérieur. 
Plus d'info


Groupe de réflexion : Apprentissage des langues dès le plus jeune âge

L‘enquêteen ligne a déclenché un écho fort positif du monde entier. 156 complètes provenant de 31 pays ont été fournies, le plus grand intérêt ayant été exprimé de la part de la Suisse, de la Roumanie et de la Grèce. Le large éventail de profils des répondants comprenait des parents, des enseignants du préscolaire et du primaire, des enseignants de langues spécialisés, des formateurs d'enseignants, des chefs d’établissements et des chercheurs. Les données recueillies ont permis au secrétariat du CELV et à l'équipe de modération du groupe de réflexion d’identifier les principaux défis et des exemples de pratiques innovantes et de les utiliser comme base de discussion lors de l'événement.

L’équipe d’encadrement et les participants ont été sélectionnés.

Moins d'info

Réunion du groupe de réflexion le 1 et 2 décembre 2016

Equipe d’encadrement : Frank Heyworth, Consultant du CELV ; Francis Goullier, France ; Déirdre Kirwan, Irlande ; et Dorieta Zdravkova Tchakarova, Bulgarie.

Participants : 17 au total: 14 issus d’Etats membres du CELV, 2 d’Etats européens non membres du CELV et 1 du Canada.

Afin de formuler des propositions pour le CELV, les experts ont travaillé en groupes pour aborder les questions suivantes :

  • les méthodologies de l'enseignement et de l'évaluation des langues dans le primaire et le préprimaire, y compris le rôle de l'EMILE ; la continuité et la progression dans l'enseignement primaire et la transition vers l'enseignement secondaire ;
  • le contenu des programmes de formation initiale et de perfectionnement pour les enseignants et la place de l'apprentissage autonome ;
  • faire le meilleur usage de toutes les ressources humaines dans et autour de l'école – la communauté scolaire au sens large ;
  • la mise à disposition de toutes les différentes ressources d'une manière facilement accessible et cohérente.

Outre les données du questionnaire, un aperçu des politiques européennes en matière d'apprentissage des langues dès le plus jeune âge et les ressources existantes du CELV dans ce secteur ont été présentés aux participants. Ces derniers ont également été inspirés par la contribution d’une école primaire irlandaise pour promouvoir la diversité linguistique et ont vu l'impact positif sur ces jeunes apprenants, au niveau de l'apprentissage et de la forte estime de soi, lorsque leurs langues et leurs cultures sont valorisées et utilisées comme riche source d'apprentissage.

Un certain nombre de propositions très intéressantes en sont ressorties, qui se concentrent principalement  sur la formation initiale et continue des enseignants. Il a été unanimement reconnu que toute formation doit commencer avec les attitudes et les valeurs – et soutenir l'engagement d'assurer une éducation plurilingue et interculturelle, et de reconnaître et de valoriser toutes les langues dans le répertoire de l'apprenant et de l'enseignant. Par ailleurs, il semble souhaitable pour les experts de s'appuyer sur les outils existants du CELV tels que le PEPELINO, le CARAP, Conbat + et le PEPELF (*), en vue d'offrir un soutien permanent aux enseignants du préprimaire, du secondaire et au-delà.

*****

(*)

PEPELINO – Portfolio européen pour les éducateurs et éducatrices en préélémentaire – La dimension langagière et l'éducation plurilingue et interculturelle

CARAP – Un cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures

Conbat + – Plurilinguisme et pluriculturalisme dans l’enseignement d’une matière – Kit de formation

PEPELF – Le Portfolio européen pour les enseignants en langues en formation initiale (PEPELF)

Présentations:

 Programme du groupe de réflexion
 Présentation du CELV
 Résultats des questionnaires
 Ressources du CELV pour l'apprentissage des langues dès le plus jeune âge
 La politique européenne pour l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge en Europe
 Une école primaire en Irlande